J’ai approfondi mes connaissances sur la gestion holistique des pâturages, en découvrant le pâturage non sélectif avec Jaime Elizondo. Il consiste dans notre climat plutôt humide à déplacer les animaux 2 à 5 fois par jour. J’ai vu dans la Creuse une ferme où ils donnait seulement 1200 à 1500m² pour 100 vâches pour environ trois heures de pâturage. Cela entraine plusieurs effets bénéfiques : Les vaches mangent quasiment toute la prairie (on obtient un rendement similaire à une fauche de foin) Elles peuvent parfois être déplacés toutes les deux heures, cela stimule leur appétit, elles prennent donc plus de poids et font plus deRead More →